Volley : un ancien professionnel entraîne les filles

19 mars 2018 - 11:53

 

L’équipe senior du Kloar-Aven VB29, avec Christophe Riouat (président, à gauche) et Ronan Picol (trésorier), Jocelyn Pradet et Yvan Charon, coaches.

Jocelyn Pradet, bientôt 40 ans, a été joueur professionnel de volley durant quatorze ans. Il a évolué au plus haut niveau français, en Pro A (Montpellier, Bordeaux, Cannes) et en Pro B (Saint-Quentin, Saint-Nazaire). Depuis cette année, tous les jeudis soir, il entraîne bénévolement l’équipe féminine senior du Kloar-Aven VB29, qui évolue en régional. Et entre les Cloharsiennes et Jocelyn, il semble que l’alchimie est présente : à quelques journées de la fin des play-off, ces dames sont leaders du classement.

« Nous lui faisons confiance »

« Ce sont les filles qui l’ont sollicité, note Christophe Riouat, président du club. Il assure la direction des entraînements le jeudi soir et, le samedi, jour de match, c’est Yvan Charon qui s’occupe du coaching. » Ce dernier commente : « Jocelyn organise un cadre, le jeudi. Le jour du match, les choses sont en place, et ça marche. Il y a une très bonne ambiance dans l’équipe, d’où les résultats. Les filles s’éclatent, elles ont envie de venir s’entraîner. »

Les éclats de rire qui clairsèment l’exercice d’échauffement en témoignent. « C’est ma première expérience d’entraîneur dans un cadre comme celui-ci, poursuit Jocelyn Pradet, titulaire d’une maîtrise Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). Je découvre une nouvelle atmosphère qui me change de celle des entraînements du temps où j’étais joueur. »

Lorsque l’on demande aux joueuses ce qui change avec l’ex-professionnel, elles n’hésitent pas : « Nous lui faisons confiance, nous sommes à l’écoute. Il nous apporte beaucoup techniquement, il a son regard d’ancien pro. Il a fait de nous une équipe défensive, qui ne laisse pas le ballon toucher le sol. Et le fait qu’il soit là rend l’équipe attractive. En début d’année, nous manquions de joueuses pour former le groupe. Puis des jeunes de 16 ans sont venues aider. Garder une équipe en Région, c’est aussi préparer l’avenir pour que, dans quelques années, les M13 et M15 d’aujourd’hui en profitent. »

Plus qu’un maintien en division régionale, l’équipe, si elle poursuit sur sa lancée, peut légitimement viser l’accession à la division Prénationale.

Samedi soir, les joueuses l’ont emporté en cinq sets (15-12 au 5e) contre Vannes et restent donc leaders. Elles se déplaceront au Saint-Renan Iroise volley, samedi 24 mars article Ouest France

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Entraîneur
  • 5 Joueurs
  • 4 Supporters